L’homme de Madagascar

Jc Glaudel
visage d'un homme

Quand je ferme les yeux, je vois les siens.

Croisés au détour d’une rue malgache. Il n’a prononcé aucun mot, mais son regard m’a tout dit.
Assoiffé, c’est leur profondeur qui m’abreuve. Perdu, c’est leur lueur que je suis.

When I close my eyes, I see his.

Crossed at the bend of a Malagasy street. He didn’t say a word, but his gaze told me everything.
Thirsty, it is their depth that waters me. Lost, it is their glow that leads me.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!